Get access

Stimulation of the wrist acupuncture point P6 for preventing postoperative nausea and vomiting

  • Review
  • Intervention

Authors

  • Anna Lee,

    Corresponding author
    1. The Chinese University of Hong Kong, Department of Anaesthesia and Intensive Care, Shatin, Hong Kong
    • Anna Lee, Department of Anaesthesia and Intensive Care, The Chinese University of Hong Kong, Prince of Wales Hospital, Shatin, Hong Kong. annalee@cuhk.edu.hk.

  • Lawrence TY Fan

    1. The Chinese University of Hong Kong, Department of Anaesthesia and Intensive Care, Shatin, Hong Kong

Abstract

Background

Postoperative nausea and vomiting (PONV) are common complications following surgery and anaesthesia. Drugs to prevent PONV are only partially effective. An alternative approach is to stimulate the P6 acupoint on the wrist. This is an update of a Cochrane review first published in 2004.

Objectives

To determine the efficacy and safety of P6 acupoint stimulation in preventing PONV.

Search methods

We searched CENTRAL (The Cochrane Library, Issue 3, 2008), MEDLINE (January 1966 to September 2008), EMBASE (January 1988 to September 2008), ISI Web of Science (January 1965 to September 2008), the National Library of Medicine publication list of acupuncture studies, and reference lists of articles.

Selection criteria

All randomized trials of techniques that stimulated the P6 acupoint compared with sham treatment or drug therapy for the prevention of PONV. Interventions used in these trials included acupuncture, electro-acupuncture, transcutaneous nerve stimulation, laser stimulation, capsicum plaster, an acu-stimulation device, and acupressure in patients undergoing surgery. Primary outcomes were the risks of nausea and vomiting. Secondary outcomes were the need for rescue antiemetic therapy and adverse effects.

Data collection and analysis

Two review authors independently assessed trial quality and extracted the data. We collected adverse effect information from the trials. We used a random-effects model and reported relative risk (RR) with associated 95% confidence intervals (95% CI).

Main results

We included 40 trials involving 4858 participants; four trials reported adequate allocation concealment. Twelve trials did not report all outcomes. Compared with sham treatment P6 acupoint stimulation significantly reduced: nausea (RR 0.71, 95% CI 0.61 to 0.83); vomiting (RR 0.70, 95% CI 0.59 to 0.83), and the need for rescue antiemetics (RR 0.69, 95% CI 0.57 to 0.83). Heterogeneity among trials was moderate. There was no clear difference in the effectiveness of P6 acupoint stimulation for adults and children; or for invasive and noninvasive acupoint stimulation. There was no evidence of difference between P6 acupoint stimulation and antiemetic drugs in the risk of nausea (RR 0.82, 95% CI 0.60 to 1.13), vomiting (RR 1.01, 95% CI 0.77 to 1.31), or the need for rescue antiemetics (RR 0.82, 95% CI 0.59 to 1.13). The side effects associated with P6 acupoint stimulation were minor. There was no evidence of publication bias from contour-enhanced funnel plots.

Authors' conclusions

P6 acupoint stimulation prevented PONV. There was no reliable evidence for differences in risks of postoperative nausea or vomiting after P6 acupoint stimulation compared to antiemetic drugs.

Résumé scientifique

La stimulation du point d'acupuncture du poignet P6 pour la prévention des nausées et des vomissements postopératoires

Contexte

Les nausées et les vomissements postopératoires (NVPO) sont des complications courantes après une intervention chirurgicale et une anesthésie. Les médicaments pour prévenir les NVPO ne sont que partiellement efficaces. Une approche alternative consiste à stimuler le point d'acupuncture P6 sur le poignet. Ceci est une mise à jour d’une revue Cochrane publiée pour la première fois en 2004.

Objectifs

Déterminer l'efficacité et l'innocuité de la stimulation du point d'acupuncture P6 dans la prévention des NVPO.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons effectué une recherche dans CENTRAL (The Cochrane Library, numéro 3, 2008), MEDLINE (de janvier 1966 à septembre 2008), EMBASE (de janvier 1988 à septembre 2008), ISI Web of Science (de janvier 1965 à septembre 2008), la liste des publication d'études sur l'acupuncture de la Bibliothèque Nationale de Médecine et les bibliographies des articles.

Critères de sélection

Tous les essais randomisés de techniques qui stimulaient le point d'acupuncture P6 comparées à un traitement fictif (placebo) ou un traitement médicamenteux pour la prévention des NVPO. Les interventions utilisées dans ces essais comprenaient l'acupuncture, l'électro-acupuncture, la stimulation transcutanée des nerfs, la stimulation au laser, l'emplâtre au piment de Cayenne (Capsicum), un dispositif d'acu-stimulation, et l'acupression chez les patients subissant une intervention chirurgicale. Les principaux critères de jugement étaient les risques de nausées et de vomissements. Les critères de jugement secondaires étaient la nécessité d'un traitement antiémétique de secours et les effets indésirables.

Recueil et analyse des données

Deux auteurs de la revue ont indépendamment évalué la qualité des essais et extrait les données. Nous avons recueilli les informations relatives aux effets indésirables dans les essais. Nous avons utilisé un modèle à effets aléatoires et rapporté le risque relatif (RR) avec intervalle de confiance à 95 % (IC à 95 %) associé.

Résultats principaux

Nous avons inclus 40 essais impliquant 4 858 participants ; quatre essais signalaient une assignation secrète adéquate. Douze essais n'ont pas rapporté tous les résultats. Par comparaison avec un traitement fictif (placebo), la stimulation du point d'acupuncture P6 a considérablement réduit : les nausées (RR 0,71, IC à 95 % 0,61 à 0,83) ; les vomissements (RR 0,70, IC à 95 % 0,59 à 0,83), et la nécessité d'antiémétiques de secours (RR 0,69, IC à 95 % 0,57 à 0,83). L'hétérogénéité entre les essais était modérée. Aucune différence nette n'a été constatée en termes d'efficacité de la stimulation du point d'acupuncture P6 chez les adultes et les enfants ; ou pour la stimulation invasive et non invasive du point d'acupuncture. Il n'a été trouvé aucune preuve d'une différence entre la stimulation du point d'acupuncture P6 et les médicaments antiémétiques quant au risque de nausées (RR 0,82, IC à 95 % 0,60 à 1,13), de vomissements (RR 1,01, IC à 95 % 0,77 à 1,31), ou concernant la nécessité d'antiémétiques de secours (RR 0,82, IC à 95 % 0,59 à 1,13). Les effets secondaires associés à la stimulation du point d'acupuncture P6 étaient mineurs. Il n'y avait aucune preuve d'un biais de publication des diagrammes en entonnoir à contours accentués.

Conclusions des auteurs

La stimulation du point d'acupuncture P6 a permis de prévenir les NVPO. Il n'a été trouvé aucune preuve fiable de différences en ce qui concerne les risques de nausées ou de vomissements postopératoires après la stimulation du point d'acupuncture P6 par rapport aux médicaments antiémétiques.

Plain language summary

P6 acupoint stimulation prevents postoperative nausea and vomiting with few side effects

Postoperative nausea and vomiting (PONV) are two of the most common complications after anaesthesia and surgery. Drugs are only partially effective in preventing PONV and may cause adverse effects. Alternative methods, such as stimulating an acupuncture point on the wrist (P6 acupoint stimulation), have been studied in many trials. The use of P6 acupoint stimulation can reduce the risk of nausea and vomiting after surgery, with minimal side effects. The risks of postoperative nausea and vomiting were similar after P6 acupoint stimulation and antiemetic drugs.

Résumé simplifié

La stimulation du point d'acupuncture P6 empêche les nausées et les vomissements postopératoires avec peu d'effets secondaires

Les nausées et les vomissements postopératoires (NVPO) sont deux des complications les plus fréquentes après une anesthésie et une intervention chirurgicale. Les médicaments ne sont que partiellement efficaces dans la prévention des NVPO et peuvent provoquer des effets indésirables. Les méthodes alternatives, telles que la stimulation d'un point d'acupuncture sur le poignet (stimulation du point d'acupuncture P6), ont été étudiées dans de nombreux essais. L'utilisation de la stimulation du point d'acupuncture P6 peut réduire le risque de nausées et de vomissements après une intervention chirurgicale, avec des effets secondaires minimes. Les risques de nausées et de vomissements postopératoires étaient similaires après la stimulation du point d'acupuncture P6 et l'administration de médicaments antiémétiques.

Notes de traduction

Translated by: French Cochrane Centre

Translation supported by: Instituts de Recherche en Sant� du Canada, Minist�re de la Sant� et des Services Sociaux du Qu�bec, Fonds de recherche du Qu�bec Sant� et Institut National d'Excellence en Sant� et en Services Sociaux

Ancillary