Get access

Zinc for the common cold

  • Review
  • Intervention

Authors


Abstract

Background

The common cold is one of the most widespread illnesses and is a leading cause of visits to the doctor and absenteeism from school and work. Trials conducted since 1984 investigating the role of zinc for the common cold symptoms have had mixed results. Inadequate treatment masking and reduced bioavailability of zinc from some formulations have been cited as influencing results.

Objectives

To assess the effect of zinc on common cold symptoms.

Search methods

We searched CENTRAL (2010, Issue 2) which contains the Acute Respiratory Infections Group's Specialised Register, MEDLINE (1966 to May week 3, 2010) and EMBASE (1974 to June 2010).

Selection criteria

Randomised, double-blind, placebo-controlled trials using zinc for at least five consecutive days to treat, or for at least five months to prevent the common cold.

Data collection and analysis

Two review authors independently extracted data and assessed trial quality.

Main results

We included 13 therapeutic trials (966 participants) and two preventive trials (394 participants). Intake of zinc is associated with a significant reduction in the duration (standardised mean difference (SMD) -0.97; 95% confidence interval (CI) -1.56 to -0.38) (P = 0.001), and severity of common cold symptoms (SMD -0.39; 95% CI -0.77 to -0.02) (P = 0.04). There was a significant difference between the zinc and control group for the proportion of participants symptomatic after seven days of treatment (OR 0.45; 95% CI 0.2 to 1.00) (P = 0.05). The incidence rate ratio (IRR) of developing a cold (IRR 0.64; 95% CI 0.47 to 0.88) (P = 0.006), school absence (P = 0.0003) and prescription of antibiotics (P < 0.00001) was lower in the zinc group. Overall adverse events (OR 1.59; 95% CI 0.97 to 2.58) (P = 0.06), bad taste (OR 2.64; 95% CI 1.91 to 3.64) (P < 0.00001) and nausea (OR 2.15; 95% CI 1.44 to 3.23) (P = 0.002) were higher in the zinc group.

Authors' conclusions

Zinc administered within 24 hours of onset of symptoms reduces the duration and severity of the common cold in healthy people. When supplemented for at least five months, it reduces cold incidence, school absenteeism and prescription of antibiotics in children. There is potential for zinc lozenges to produce side effects. In view of this and the differences in study populations, dosages, formulations and duration of treatment, it is difficult to make firm recommendations about the dose, formulation and duration that should be used.

Résumé scientifique

Zinc dans le traitement du rhume banal

Contexte

Le rhume banal est l'une des maladies les plus répandues et l'un des principaux motifs de consultation médicale et d'absentéisme à l'école et au travail. Depuis 1984, les essais étudiant le rôle du zinc sur les symptômes du rhume banal présentent des résultats contrastés. Il a été mentionné que la mise en aveugle inadéquate du traitement et la biodisponibilité réduite du zinc dans certaines formulations exerçaient une influence sur les résultats.

Objectifs

Évaluer l'effet du zinc sur les symptômes du rhume banal.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons effectué des recherches dans CENTRAL (2010, numéro 2) qui contient le registre spécialisé du groupe Cochrane sur les infections respiratoires aiguës, ainsi que dans MEDLINE (1966 à la 3ème semaine de mai 2010) et EMBASE (1974 à juin 2010).

Critères de sélection

Les essais contre placebo, randomisés, à double insu utilisant du zinc pendant au moins cinq jours consécutifs pour traiter le rhume banal, ou pendant au moins cinq mois pour le prévenir.

Recueil et analyse des données

Deux auteurs de revue ont extrait les données et évalué la qualité des essais de manière indépendante.

Résultats principaux

Nous avons recensé 13 essais thérapeutiques (966 participants) et deux essais préventifs (394 participants). La prise de zinc est associée à une réduction significative de la durée (différence moyenne standardisée (DMS) -0,97) ; intervalle de confiance (IC) à 95 % entre -1,56 et -0,38) (P = 0,001) et de la gravité des symptômes du rhume banal (DMS -0,39 ; IC à 95%, entre -0,77 et -0,02) (P=0,04). Une différence considérable était observée entre le groupe recevant du zinc et le groupe témoin en ce qui concerne la proportion des participants symptomatiques après sept jours de traitement (RC 0,45 ; IC à 95% entre 0,2 et 1,00) (P = 0,05). Le rapport des taux d'incidence (RTI) de développer un rhume (RTI 0,64 ; IC à 95 % entre 0,47 et 0,88) (P = 0,006), d'absence à l'école (P = 0,0003) et de prescription d'antibiotiques (P < 0,00001) était plus faible dans le groupe recevant du zinc. Les événements indésirables en général (RC 1,59 ; IC à 95 % entre 0,97 et 2,58) (P = 0,06), mauvais goût dans la bouche (RC 2,64 ; IC à 95 % entre 1,91 et 3,64) (P < 0,00001) et nausées (RC 2,15 ; IC à 95 % entre 1,44 et 3,23) (P = 0,002) étaient plus importants dans le groupe recevant du zinc.

Conclusions des auteurs

Le zinc administré dans les 24 heures suivant l'apparition des symptômes réduit la durée et la gravité du rhume banal chez les personnes en bonne santé. Lorsqu'il est supplémenté pendant au moins cinq mois, il réduit l'incidence du rhume, l'absentéisme scolaire et la prescription d'antibiotiques chez les enfants. Il est possible que les pastilles de zinc produisent des effets secondaires. Compte tenu de cela et des différences de populations étudiées, de posologies, de formulations et de durée du traitement, il est difficile de faire des recommandations définitives quant à la dose, la formulation et la durée devant être utilisées.

Plain language summary

Zinc for the common cold

The common cold is often caused by the rhinovirus. It is one of the most widespread illnesses and is a leading cause of visits to the doctor and absenteeism from school and work. Complications of the common cold include otitis media (middle ear infection), sinusitis and exacerbations of reactive airway diseases. There is no proven treatment for the common cold. However, a medication that is even partially effective in the treatment and prevention of the common cold could markedly reduce morbidity and economic losses due to this illness.

Zinc inhibits rhinoviral replication and has been tested in trials for treatment of the common cold. This review identified 15 randomized controlled trials, enrolling 1360 participants of all age groups, comparing zinc with placebo (no zinc). We found that zinc (lozenges or syrup) is beneficial in reducing the duration and severity of the common cold in healthy people, when taken within 24 hours of onset of symptoms. People taking zinc are also less likely to have persistence of their cold symptoms beyond seven days of treatment. Zinc supplementation for at least five months reduces incidence, school absenteeism and prescription of antibiotics for children with the common cold. People taking zinc lozenges (not syrup or tablet form) are more likely to experience adverse events, including bad taste and nausea. As there are no studies in participants in whom common cold symptoms might be troublesome (for example, those with underlying chronic illness, immunodeficiency, asthma, etc.), the use of zinc currently cannot be recommended for them. Given the variability in the populations studied (no studies from low- or middle-income countries), dose, formulation and duration of zinc used in the included studies, more research is needed to address these variabilities and determine the optimal duration of treatment as well as the dosage and formulations of zinc that will produce clinical benefits without increasing adverse effects, before making a general recommendation for zinc in treatment of the common cold.

Résumé simplifié

Zinc dans le traitement du rhume banal

Le rhume banal est souvent provoqué par le rhinovirus. C'est une des maladies les plus répandues et l'un des principaux motifs de consultation médicale et d'absentéisme à l'école et au travail. Les complications du rhume banal comprennent l'otite moyenne (infection de l'oreille moyenne), la sinusite et des maladies respiratoires réactionnelles. Il n'existe aucun traitement prouvé contre le rhume banal. Toutefois, un médicament qui n'est que partiellement efficace dans le traitement et la prévention du rhume banal pourrait considérablement réduire la morbidité et les pertes économiques dues à cette maladie.

Le zinc empêche la réplication rhinovirale et a été étudié dans des essais pour contrer le rhume. Cette revue a recensé 15 essais contrôlés randomisés portant sur 1360 participants de tous les groupes d'âge et comparant le zinc à un placebo (sans zinc). L’analyse conclut que la prise de zinc (sous forme de pastilles ou de sirop) aide à réduire la durée et la gravité du rhume banal chez les personnes en bonne santé, si la dose de zinc est administrée dans les 24 heures après l’apparition des symptômes. Les personnes prenant du zinc sont également moins susceptibles de voir leurs symptômes persister au-delà de sept jours de traitement. La supplémentation en zinc pendant au moins cinq mois réduit l'incidence, l'absentéisme scolaire et la prescription d'antibiotiques pour les enfants enrhumés. Les personnes prenant du zinc en pastilles (non sous forme de sirop ou de comprimés) sont plus susceptibles de connaître des événements indésirables, notamment un mauvais goût dans la bouche et des nausées. Étant donné qu'il n'existe aucune étude réalisée auprès de personnes pour lesquelles les symptômes du rhume banal pourraient s'avérer gênants (les personnes souffrant d'une maladie chronique sous-jacente, d'immunodéficience, d'asthme, etc.), l'utilisation de zinc ne peut actuellement pas leur être recommandée. Compte tenu de la variabilité des populations étudiées (aucune étude dans des pays à faible ou à moyen revenu), de la dose, de la formulation et de la durée d'utilisation du zinc dans les études incluses, davantage de recherches sont nécessaires pour aborder ces variabilités et déterminer la durée de traitement optimale ainsi que la posologie et les formulations de zinc qui produiront des bénéfices cliniques sans accroître les effets indésirables et ce, avant de faire une recommandation générale quant à l'utilisation de zinc dans le traitement du rhume banal.

Notes de traduction

Translated by: French Cochrane Centre

Translation supported by: Instituts de Recherche en Sant� du Canada, Minist�re de la Sant� et des Services Sociaux du Qu�bec, Fonds de recherche du Qu�bec-Sant� et Institut National d'Excellence en Sant� et en Services Sociaux

Ancillary